Le mystère de Callander Square, Anne Perry
Auteur Anne Perry
Editeur 10/18
Date de parution 01/08/2002
Collection 10/18 Grands Detectives, numéro 2853
Format 11cm x 18cm
ISBN 2264035242
EAN 978-2264035240

Quatrième de couverture:

Cette enquête semblait élémentaire : quelle femme de chambre indélicate du très chic Callander Square a enterré ses nourrissons adultérins dans le parc ? Mais la vérité est loin d’être aussi simple, et le gentleman inspecteur Thomas Pitt n’est pas au bout de ses surprises, dans cette haute société victorienne où les faux-semblants sont rois.

L’avis des sorcières:

Dans ce second volume, Pitt est une nouvelle fois prétexte à l’intrigue policière car en réalité c’est les soeurs Ellisson qui mènent l’enquête! Pour mon plus grand plaisir. Quelle joie de retrouver Charlotte, enceinte de son premier enfant et heureuse en ménage et Emily qui commence à s’ennuyer des mondanités. Celle ci est donc plus que ravie lorsque sa soeur lui propose de l’aider dans ses recherches puisqu’elle est en bonne place pour entendre les commérages de la classe privilégiée.

Deux bébés en état de décomposition avancé ont été retrouvé dans le square de Callander par des jardiniers. Aussitôt dans le quartier la population bout . Chacun se soupçonne, se jauge mais surtout il ne faut pas le dire en face, il faut préserver les apparences. On ne se remet pas d’une réputation souillée.

J’ai adoré l’ambiance de ce livre. Les secrets d’alcôve, les froufrous des robes et les brandy servit au coin du feu. Car bien plus que l’enquête dont l’histoire est assez dérangeante ( pauvres bébé) c’est l’univers XIXeme que j’ai apprécié retrouver et qui est très bien dépeint. J’adore cette époque.

Je ne suis pas déçue de ce second tome et je compte bien continuer ma découverte de la saga Charlotte et Thomas Pitt.

Balantyne n’avait pas envisagé les choses sous cet angle-là, et cette vision le révolta: leur indifférence, la proximité de la vie et de la mort. Ils étaient passés à côté, sans prêter attention à la souffrance d’un être. Dieu du ciel leur arrivait-il régulièrement de passer ainsi à côté les uns des autres?

Lu pour le challenge fantasy et thrillers LC bis

Publicités