L'élue
Auteur Kiera Cass
Editeur Robert Laffont
Date de parution 15/05/2014
Collection R
ISBN 222112930X
EAN 978-2221129302

Quatrième de couverture:

Une seule candidate sera couronnée

Trois cents ans ont passé et les États-Unis ont sombré dans l’oubli. De leurs ruines est née Illeá, une monarchie de castes. Mais un jeu de téléréalité pourrait bien changer la donne.

La Sélection a bouleversé la vie de trente-cinq jeunes filles. Déchirées entre amitié et rivalité, les quatre candidates encore en lice resteront liées par les épreuves qu’elles ont dû surmonter ensemble. Entre les intrigues amoureuses et celles de la cour, c’est une lutte de tous les instants pour demeurer fidèles à leurs idéaux. America n’aurait jamais pensé être si près de la couronne, ni du coeur du Prince Maxon. À quelques jours du terme de la compétition, tandis que l’insurrection fait rage aux portes du Palais, l’heure du choix a sonné. Car il ne doit en rester qu’une…

L’ultime volet de la trilogie best-seller international

L’avis des sorcières:

*****Attention risque de spoiler *******

Après avoir tergiversé pendant le tome 2, America s’est enfin décidée. C’est Maxon qu’elle choisit . Mais lui, la choisira t elle?

Il ne reste plus beaucoup de prétendantes et la lutte va se faire acharnée entre les dernières filles. De plus la situation du pays est plus qu’alarmante. Les rebelles sont de plus en plus agressifs vis à vis des familles des participantes mais aussi du peuple.

Dans ces circonstances Maxon a du mal à faire son choix malgré son père qui le presse.

La politique du pays prend un peu le dessus dans ce tome ce qui donne un peu d’action bienvenue car mon gros reproche dans cette saga c’est qu’il n’a de dystopique que le nom qui sert de prétexte à une version de  » Bachelor »

Ouf ici America prend part à la politique et de nouvelle alliance, improbable, naisse grâce à elle.On apprend aussi à mieux connaitre  certains personnages et des histoires d’amitié assez surprenantes vont aussi naître.

Dans ce tome il est question d’amour mais pas seulement: l’amitié, les serments, le deuil, la loyauté, le devoir ont leur place ce qui me fait dire que c’est le meilleur de la trilogie.

America s’est enfin décidée, ce qui me la rend un peu plus sympathique car ses hésitations m’énervaient. De plus le drame qui la touche m’a émue. Je l’ai préférée dans ce tome.

Maxon par contre m’a exaspérée. Il peut se montrer buter quitte à perdre celle qu’il aime mais il a une vision du pouvoir bien meilleure que celle de son père. Il n’a donc pas tous les défauts.

L’écriture de l’auteur reste agréable, simple et légère ce qui permet une lecture aisée.

Si je dois conclure sur cette saga c’est que j’ai passé un bon moment de détente mais je suis déçue d’avoir été aussi éloignée de la dystopie. Ce monde n’est qu’un prétexte aux jeux de séduction et j’aurais voulu que l’auteur creuse un peu plus tout cela car les bases étaient bonnes.

Bref loin du coup de coeur mais une lecture sympathique tout de même.

 

 

Publicités