Amour, orgueil et préjugé

 

Broché: 400 pages
Editeur : Les Roses Bleues (1 septembre 2013)
Collection : INDIGO
Langue : Français
ISBN-10: 2970083469
ISBN-13: 978-2970083467
Dimensions du produit: 20,8 x 12,8 x 2,8 cm

Quatrième de couverture:

Cassandra est étudiante à la faculté de Lettres de Limerick, Irlande. Si elle a une tendresse particulière pour son père, professeur retraité de Lettres, et une grande complicité avec sa sœur aînée, au caractère pourtant radicalement opposé au sien, Cassandra se sent en décalage avec sa mère et ses autres sœurs Toutefois, aussi exubérantes que ces dernières puissent être, elle ne tolère pas qu’on les raille. Pour qui se prend ce grand brun aussi séduisant qu’arrogant qui se tient aux côtés du jeune directeur Lorley, lors de la présentation de la nouvelle filiale commune à leurs deux groupes ? Cependant, les apparences sont souvent trompeuses et la fierté mauvaise conseillère. Les actes se révéleraient-ils plus éloquents que les mots lorsqu’il s’agit d’amour ? Réécriture contemporaine de l’oeuvre culte de Jane Austen, ce roman à la plume maîtrisée, emprunt de romantisme et de modernisme, reprend le flambeau de la critique sociale avec justesse et un humour subtile et délectable.

L’avis des sorcières:

Le premier livre que j’ai lu de Jess Swann était « La dame aux papillons », coup de foudre livresque. De ce fait la lecture de ses autres livres était une évidence.

AOP n’a rien à voir avec les papillons. Nous sommes ici dans une réecriture contemporaine de l’oeuvre de Jane Asten « Orgueil et préjugés ». Il est amusant de voir que la critique social de Jane se retranspose encore si bien aujourd’hui. La plume de Jess est facile à lire, le roman bien écrit. Il reste fidèle à l’original tout en ayant sa propre vie.

La maman de Cassandra est le genre de personnage pour qui l’argent est une finalité  et tous les moyens sont bons pour y arriver ( ne pousse t elle pas une de ses filles à être moins prude et à coucher rapidement). Insortable: elle parle fort à tord et à travers et ne sait pas s’habiller. On ne peut que la détester.

Le papa au contraire semble aimant, attentif et compréhensible envers ses filles. Son mariage n’étant pas un modèle, il ne cherche que le bonheur de ses filles et que leur avenir soit assurer par un diplôme et un bon emploi ( et non pas un mari). Il est attachant et m’a fait penser au mien, ce qui me l’a rendu fort sympathique 🙂  .

En ce qui concerne les soeurs de Cassandre: on parle très peu de Victoria ( la troisième) . Nikki la plus jeune est une bimbo, apparemment la préférée de leur mère. Elle n’hésite pas à sortir, boire, s’habiller très court et à faire n’importe quoi. Les deux aînées Brittany et Cassandra sont plus posées et ne ressembles en rien à leur famille. Ce qui attire Matthew et Damon.

Je suis raide dingue de Damon. ^^ Il faut dire que lorsque l’on a acheté AOP dans un salon Jess nous l’a vendu en nous disant que Damon lorsqu’elle a écrit le livre était un reflet de Ian! ( Je suis fan de Ian Somerhalder depuis que j’ai 15 ans et que je l’ai découvert dans la mini série  » Young american » ) Du coup je n’ai eu aucun mal à l’imaginer lorsqu’il entre en scène!! Bien sur son côté hautain et les critiques envers la famille de Cassandra en font un personnage détestable mais il en ai de même pour Darcy ( et dans la version ciné avec Colin Firth on lui pardonne volontiers).

A la fin du livre on se laisse à rêver que les histoires d’amour qui commence mal peuvent bien finir. Dans notre monde actuel ça fait du bien de rêver.

Il y a bien sûr tout autour une foule de personnages secondaires tous plus ou moins sympathiques et qui apportent du piment à l’histoire.

Bilan: une superbe réécriture de Jane qui m’a donnée envie de lire la version originale. Comme quoi une adaptation d’un classique ne tue pas la version originale mais la fait vivre en donnant l’envie de la (re)découvrir.

– Bien sûr que je le dis! Tu es la plus belle de toutes mes filles et j’ai toujours pressentie que tu réussirais à mettre le grappin sur un homme riche!

 

Publicités