La vie est facile ne t'inquiète pas

Auteur Agnès Martin-Lugand
Editeur Michel Lafon
Date de parution 23/04/2015
EAN 978-2749923864
ISBN 2749923867

Quatrième de couverture:

Découvrez la suite du bestseller Les gens heureux lisent et boivent du café. Plus de 300 000 exemplaires vendus.

 » Alors que j’étais inconsolable, il m’avait mise sur le chemin du deuil de mon mari. J’avais fini par me sentir libérée de lui aussi. J’étais prête à m’ouvrir aux autres.  »

Depuis son retour d’Irlande, Diane a tourné la page sur son histoire tumultueuse avec Edward, bien décidée à reconstruire sa vie à Paris. Avec l’aide de son ami Félix, elle s’est lancée à corps perdu dans la reprise en main de son café littéraire. C’est là, aux Gens…, son havre de paix, qu’elle rencontre Olivier. Il est gentil, attentionné et surtout il comprend son refus d’être mère à nouveau. Car Diane sait qu’elle ne se remettra jamais de la perte de sa fille.

Pourtant, un événement inattendu va venir tout bouleverser : les certitudes de Diane quant à ses choix, pour lesquels elle a tant bataillé, vont s’effondrer les unes après les autres.

Aura-t-elle le courage d’accepter un autre chemin ?

L’avis des sorcières:

A la fin de « Les gens heureux lisent et boivent du café » nous avions laissé Diane de retour en France, ayant quitté Edward (gggrr!!!) mais relativement en paix avec  elle-même, acceptant tant bien que mal le deuil de Colin. Dans ce second opus, on la retrouve un an plus tard. Elle a repris sa voie en main, redressé la barre de son café littéraire. Sous l’insistance de Félix (son meilleur ami et collègue gay) elle essaie de trouver l’amour. La vie lui fait rencontrer Olivier et succomber à son charme discret.Il ne la brusque pas, prend le temps de la découvrir, de comprendre ses failles et chose importante pour elle, il accepte son choix de ne plus avoir d’enfant. Devenue sa propre patronne aux « gens », elle est prête à laisser une grande place dans sa vie à Olivier. Et puis un jour où il l’emmène à une exposition et le destin fait de nouveau basculer sa vie.

Olivier est un homme bien (trop! ). Bel homme avec un métier stable. Il ne juge pas Diane, l’accepte avec ses fêlures. Le gendre idéal. Je le trouve presque trop parfais mais c’est un type bien.

Félix ne change pas dans « la vie est facile », toujours accro à la cigarette, la fête et autre coucherie, il reste un ami fidèle à Diane. Il n’hésite pas à la secouer si nécessaire, à dire les choses comme elles sont, quitte à blesser son amie. Mais quoi qu’il arrive, il accepte ses choix et la soutiendra jusqu’au bout.

Je suis heureuse d’avoir retrouvé Edward dans ce livre. Égal à lui même, toujours aussi bourru. Il parle peu, reste secret, mais Diane l’accepte comme il est. Le contraste entre Olivier et Edward est fort. Lui c’est le mauvais garçon prêt à se battre dans un pub, il boit, il fume, c’est le bordel chez lui et son travail n’est pas des plus stable. Mais moi, je l’apprécie pour tout ses défauts car cela le rend des plus humain.

Quand à Diane, on la retrouve plus forte, prête à affronter la vie, une nouvelle vie de couple. Mais la perte de sa fille est encore très vive. Ce personnage me touche énormément, je n’ai pas de mal à m’identifier à cette femme.

Dès les premières pages un sentiment de mélancolie s’est emparé de moi et ne m’a plus quitté jusqu’à la fin. Mais je vous rassure il m’est arrivé de rire aussi. J’ai fini ce livre en pleur car il m’a totalement bouleversé. Agnès Martin-Lugand a su donner une âme à son roman. Les personnages sont attachants, troublants de réalisme. Cette impression de famille retrouvée en Irlande est palpable. Elle sait décrire à merveille l’atmosphère de ce pays et nous emmène faire des promenades sur la plage ou au pub. L’histoire de Diane s’achève avec cet opus mais à la fin  j’ai pensé que je voudrais savoir ce qu’il advient de Félix (qui sait, peut-être un jour l’auteure développera ce personnage). En tout cas Diane est le genre de personnage qui vous travaille encore une fois le livre fermé. Pour moi c’est un gros coup de coeur.

« Les gens heureux lisent et boivent du café » m’avait attiré lors de sa sortie par son titre car d’après la définition de l’auteur je suis heureuse car je lis beaucoup et bois trop de café. Il sera prochainement adapté au cinéma. L’acteur qui interprétera Edward n’a pas intérêt de me décevoir!

J’avais tourné la page sur tant de choses. Je ne voyais pas ce qui pouvait rompre le charme paisible dans lequel je baignais depuis qu’Olivier était entré dans ma vie.

Coup de Coeur

Lu pour le challenge logo challenge pirates

Publicités