Te laisser partir

Auteur : Clare Mackintosh
Traduit de l’anglais (Royaume Uni) par Mathieu Bathol
Éditions : Marabout (Février 2016)
Collection : Fiction – Marabooks GF/ Thriller
Nombre de pages : 456
ISBN : 9782501096331

Quatrième de couverture:
Une mère accablée par la mort de son enfant. Un capitaine de police déterminé à lui faire justice, jonglant entre tensions familiales et obligations professionnelles.

L’avis des sorcières:

Un grand merci à Marabout et  Partage lecture

Une fin d’après-midi noire et pluvieuse. Un quartier résidentiel calme. Une mère et son fils. Et puis l’impact. L’impact du petit corps sur le pare-brise de la voiture. L’impact que ce drame aura sur les différents protagonistes. Le chauffeur ne s’arrêtera pas, ne laissant aucun indice malgré la minutie de la police.

La quatrième de couverture ne nous apprend pas grand-chose sur ce livre mais assez pour m’avoir intriguée.

Le prologue pose juste la banalité de l’accident mais déjà on est plongé dans l’horreur de cette situation. Tout peut basculer en quelques secondes.

Le livre est divisé en deux parties quasi égales en taille mais différentes en contenue.

La première partie nous montre Ray et son équipe, leurs recherches vaines pour trouver le coupable. L’inspecteur se débat entre son travail et ses problèmes familiaux où une routine s’est installée sans qu’il y prenne garde et puis il y a la jolie Kate, jeune flic qui lui rappelle ses débuts, ses espérances.

Ces chapitres sont alternés avec ceux de Jenna  qui, après l’accident décide de partir loin pour tenter de se reconstruire une nouvelle vie. Mais les fantômes du passé sont tenaces et menaces de tout faire basculer.

J’ai été bercée par cette première partie, m’imprégnant des personnages, appréciant de suivre leurs progressions. Je me suis attaché à Ray mais surtout à Jenna qui est tellement blessée qu’elle n’ose espérer une nouvelle vie malgré Patrick qui veut lui montrer que c’est possible. Et puis il y a eu la fin de la première partie. J’ai été bluffée. J’ai refait le chemin mentalement. J’avais bien eu un doute à un moment mais je l’avais laissé dans un coin de ma tête, le balayant comme les vagues effacent les messages de Jenna sur le sable.

Je n’avais qu’une envie : commencer la seconde partie que j’ai dévorée en deux jours !

Cette seconde partie est plus sombre, plus dure. J’ai versé plus d’une larme à cette lecture, touchée par certaines scènes atroces, malheureusement réalistes. On retrouve nos protagonistes plus un nouveau que j’ai haït plus que tout. Il y a des personnes qui donnent des frissons même en faisant un geste anodin, laissant une impression d’angoisse sourde à leur approche. « Il » est de ceux-là. J’ai fait certains parallèles avec une situation qui m’est proche et je pense que cela m’a d’autant plus émue.

Alors que l’on « sait » enfin qui a fait ça, on se pose encore des questions tout comme Kate et Ray. Pourquoi ? Qu’est ce qui s’est passé ?

Ici aussi les chapitres alternent les points de vue. Passé et présent se mêlent habilement pour tisser l’histoire.

Les chapitres courts, l’écriture fluide (le traducteur a fait du bon travail en choisissant bien ces mots) font que j’ai lu avec plaisir ce livre.

L’auteur est une ancienne policière et cela se sent lorsqu’elle parle de « ses collègues », de leurs frustrations face à leurs limites dû au jeu politique, de leurs difficultés à combiner vie privée et famille mais elle a su aussi se montrer juste dans les sentiments des victimes et des coupables.

C’est un coup de cœur que je vais recommander à mon entourage.

Coup de Coeur

Publicités