Malefica – Tome 1: La voix du livre de Hervé Gagnon

Malefica

Livre, 538 pages

Couverture souple
Référence : 841050
Quatrième de couverture:
En l’an 1639, la France est aux prises avec les révoltes populaires, la famine et un clergé qui voit le mal partout. On brûle comme sorcières toutes les femmes qui ont le malheur de ne pas correspondre au dogme catholique.
Dans le petit village d’Abelès, Anneline, sa mère Catherine et sa fille Jeanne, guérisseuses comme toutes leurs ancêtres, coulent des jours paisibles jusqu’à ce que le nouveau curé lance l’Inquisition à leurs trousses. Dans un hameau voisin, l’armurier François Morin voit sa femme et sa fillette sauvagement assassinées.
Unis dans le malheur, dépositaires d’un mystérieux grimoire qui remet en question la légitimité de Louis XIII, Anneline et François tenteront d’échapper à l’inquisiteur, au prévôt de justice, aux mousquetaires du roi et au cardinal de Richelieu. S’enclenche alors une frénétique chasse au trésor, dont l’issue déterminera le sort des deux trônes : celui du royaume de France et celui de saint Pierre.
L’avis des sorcières:
France, XVIIème siècle, en pleine inquisition il ne fait pas bon vivre pour les guérisseuses surtout lorsque sa lignée est détentrice d’un grand secret. Mais là n’est pas le seul danger car lorsque l’on se révolte contre un petit seigneur contre l’injustice des taxes ont peut tout perdre.
C’est ce que vont découvrir Anneline et François, unis malgré eux dans une quête dont ils ne savent rien. Ils vont devoir se battre contre les représentants de la justice et de Dieu afin de survivre.
Cette saga moyenâgeuse est comme je les aime: de l’action, du mystère, une touche de romance et des sorcières!!!
J’ai passé un très bon moment même si certaines scènes de torture ( on est sous l’inquisition donc…) m’ont donnée la nausée. Cependant elles ne sont pas de trop, elles posent le décor. Tout n’est pas rose et malheur à qui s’oppose à Dieu et à la loi.
J’ai apprécié le courage, la force, la volonté de ces femmes guérisseuses, coupables d’être indépendantes et instruites.
Catherine apporte la sagesse, Anneline la fougue et Jeanne sa fraîcheur et sa spontanéité.
Quand à François, lui , il est le roc sur lequel elles pourront s’appuyer car bien qu’indépendante il est des moments où on ne peut rester seule.
Les liens qui se tissent entre eux sont fort, basés sur la confiance et la même quête.
L’auteur nous tiens en haleine. Nous découvrons en même temps que les personnages ce qui se passe.
L’écriture est facile et agréable et les chapitres s’enchaînent facilement.
Bémol : mon édition ( France loisir) est bourrée de coquilles et le tome 2 n’est plus disponible.
Païenne, chrétienne…Y a-t-il vraiment une différence? Qui peut dire avec certitude que le créateur est homme,femme,les deux a la fois ou quelque chose d’entièrement différent? Ni moi, ni toi, ni ce fou d’inquisiteur, même s’il prétend le contraire
 3123380775
Publicités

7 commentaires

  1. Je dois faire le billet !!! je l’ai lu cet été. J’ai le deuxième tome en attente et je les ai pris en poche.
    Je repasserai mieux vous lire. Faudrait que je fasse le billet pour notre mois H.

Laisser une formule magique

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s