Rose morte 3

Auteur Céline Landressie
Editeur L’homme Sans Nom Eds De
Date de parution 17/06/2015
ISBN 291854115X
EAN 978-2918541158

Quatrième de couverture:

France, milieu de xxe siècle. Le monde mortel se délite en livrant bataille au iii e Reich, dont la violence et la cruauté sont sans équivalent. Malmenée par ces horrifiantes évolutions, la société obscure se débat simultanément dans ses propres dissensions. Loin de s’apaiser, les conflits qui la secouent ont gagné en ampleur, amenant un improbable triumvirat composé d’Artus, Olaf et Raugmundr, a des décisions drastiques. Mais les choses prennent une fâcheuse tournure. En dépit des injonctions de son mentor, Rose n’a alors d’autre alternative que se jeter dans une course contre la fatalité…

L’avis des sorcières:

Rose morte – Tome 1 : la floraison de Céline Landressie

Rose morte – Tome 2: Trois épines de Céline Landressie

Je vous ai déjà dit que cette saga était un coup de coeur??? Cela se confirme. Une fois de plus je succombe à la plume de Céline Landressie.

C’est avec appréhension que j’ai commencé ce livre. Est si je n’aimais pas alors que les deux premiers étaient des coups de coeur? Et si l’intrigue n’était pas à la hauteur? Mais je me suis lancée ^^.

Les siècles ont passé depuis le tome 1 et c’est en plein III ème Reich que nous retrouvons notre quatuor Arimath. Lorsqu’Arthus et Adelphe sont en danger Rose et Vassili devrons faire preuve de force et de courage pour sauver leur régent. C’est une question de vie ou de mort.

Lors de la lecture du tome 2 j’avais trouvé que le monde humain , même s’il était présent, était un peu plus effacé, comme pour montrer que Rose n’en faisait plus vraiment partie. Ici les humains sont de nouveaux là et je n’ai pu  m’empêcher de penser que cela ne faisait qu’appuyer le fait que lors de cette période notre monde lui aussi était passé dans l’obscurité. Le voile entre les deux monde était si mince.

Ce tome m’a bouleversée. J’ai pleuré plus d’une fois tant le contexte m’a touchée. Certaines scènes m’ont vraiment atteints en plein coeur, celles historiques évidemment mais aussi celles qui concernent directement nos personnages . Je pense notamment à deux passages: Le premier est un long dialogue entre Adelphe et  Rose où il est question des sentiments de la rousse Arimath et de son mentor. Le second d’une scène avec un mouchoir entre Adelphe ( encore lui ❤ ) et Vassili, qui devient véritablement un des personnages principaux dans ce tome.

Je dois avouer que tout le long de cette lecture j’ai eu peur pour chacun des personnages jusqu’à la fin qui m’a coupé le souffle. Chacun ont des ressources insoupçonnées. Ils ont évolué au fil des siècles mais reste tout de même les mêmes. Ils se sont adaptés, ont grandit. Certaines inclinations se dessinent, se confirment tout en subtilité.

Ici quelques réponses, pas encore toutes dans ce tome. Du coup je vais attendre la suite avec impatience. Je parle peu des événements mais je ne veux pas spoiler. Pour savoir il faut lire le livre 😉

Encore une fois Céline a fait un gros travail de recherche historique pour servir son histoire. Les deux mondes se mêlent habillement. Elle ne nous cache pas la dureté des événements , les horreurs de cette période mais elle ne l’étale pas pour dire d’en rajouter. Elle nous montre ce qu’était cette période et brrr ça fait froid dans le dos.

L’écriture de l’auteure est juste sublime. Ces mots me transportent à chaque fois dans son univers. Comment vous expliquer? Je lis ses mots et je suis comme dans un cocon qui m’emmène dans son monde. C’est un peu comme le « Il était une fois  » des contes. Quand on entend cette phrase on sait qu’on part pour un temps dans un ailleurs. Ici c’est ce que je ressens dès que j’ouvre les livres de Céline.

J’ai refermé ce livre à regret. J’ai peur et en même temps je veux savoir ce qu’il va advenir des personnages ( encore une fois j’aurais donné des baffes à Arthus à la fin mais après tout ce qu’il a vécu dans ce tome je ne le ferais pas 🙂 ). La fin m’a laissée frustrée, ahurie, en colère bref Céline, je veux la suite!!!!

Vous avez deviné? c’est un  Coup de Coeur

Un choc boiseux rebondit entre les parois de la cour enclavée… et son écho parut sceller le destin.

Cette nuit, ils bâtiraient leur légende ou basculeraient dans le néant.

Cette nuit, ils entraient à Mauthausen.

Publicités