Simple Perfection

Auteur Abbi Glines
Editeur Lattes
Date de parution 04/02/2015
Collection &moi
EAN 978-2709647076
ISBN 2709647079
Nombre de pages 260
Format 21 x 13

Quatrième de couverture:

Alors que Woods était promis à un avenir tout tracé, il a tout sacrifié pour Della. Pourtant, à la mort soudaine de son père, il doit s’occuper de l’entreprise familiale et de sa mère.

De son côté, toujours confrontée à ses vieux démons, Della craint par-dessus tout de ne pas être à la hauteur pour soutenir Woods. Pour le protéger, elle hésite à partir. Mais peut-elle se séparer de la seule personne qui donne encore un sens à sa vie ?

L’avis des sorcières:

Tome 1:Dangerous perfection d’Abbi Glines

Le père de Woods est décédé et c’est lui qui hérite du country club et de la maison. Après avoir retrouvé Della, l’amour de sa vie, à la fin du tome 1, ils regagnent donc tous deux Rosemary Beach. Sa mère lui en veut et n’accepte pas Della. Quand à Woods craignant à chaque instant que la femme qu’il aime fasse une crise, il la surprotège et  même si finalement il lui laisse reprendre son travail c’est pour mieux la surveiller. De son coté Della le soutient comme elle peut dans sa nouvelle prise de responsabilité, et craint d’être un fardeau pour lui maintenant qu’il est propriétaire du club. Suite à un malentendu (Della surprend une conversation entre Woods et Jace)  Della est persuadée que Woods ne la supporte plus et appel Tripp pour s’enfuir. Elle ira retrouver son amie Braden qui l’a toujours soutenue. Woods désespéré par sa disparition fera tout pour la conquérir de nouveau. En parallèle Della fait des découvertes surprenantes sur son passé qui pourrait bien l’aider à aller mieux.

Alors moi j’adore ! Ce n’est pas tant l’écriture de l’auteure qui me plait que l’ambiance générale du livre. Certes Abbi Glines écrit bien, je ne remets pas cela en cause au vue de son succès. Mais ce  qui me plait c’est que ça fait rêver : la plage, l’argent, les beaux gosses et les sublimes filles en bikini, la belle vie etc.… alors oui c’est futile mais qu’est ce que ça fait du bien. Ils ont des problèmes mais tant pis, ils ont de l’argent alors ça passe mieux. Ce n’est pas de la grande littérature profonde juste une bulle d’oxygène et les derniers événements internationaux nous prouvent une fois de plus qu’on en a grandement besoin. J’ai donc adoré retourner à Rosemary Beach et retrouver toute la bande de copain (Rush, Blair, Jace, Tripp et compagnie) cela me donne grandement envie de lire les autres tomes de la série (sachant qu’il y en a aussi chez « j’ai lu » !!  c’est dommage cela va dépareiller dans ma bibliothèque 😉 ). La fin de ce tome (qui m’a serré le cœur et à laquelle je ne m’attendais pas) ouvre la voie à l’histoire de Tripp (qui par chance sort très bientôt dans la même collection).

Je ne cache pas que certain passage sont chaud, voir quelques dialogues qui peuvent paraître à la limite du vulgaire pour les oreilles sensibles mais cela ne me choque pas dans la mesures où cela se passe toujours dans l’intimité de leur couple ou dans les pensées de l’un ou l’autre. Les chapitres sont courts, on passe de Della à Woods en enchaînant les pages sans voir le temps passer.

Woods devient plus mature dans ce tome et Della apprend à devenir forte. Une belle évolution pour tous les deux.

Ah oui ! Un petit bémol. Quelques coquilles qui se faufilent au travers de ce livre, notamment une jeune fille prénommé July qui se retrouve à un moment appelé June (bon ça m’a fait rire, le traducteur c’est trompé de mois lol mais c’est dommage)

Malgré cela un bon moment lecture pour moi (le mieux serait de le lire sur un transat au soleil avec un cocktail, pour dire de se mettre vraiment dans l’ambiance ^^)

2048x1536-fit_extrait-affiche-hunger-games-revolte-partie-2

« Et surtout, je ne laisserai personne faire de mal à Della. Je la protégerai de vous deux. Elle est ma perfection. Elle tient mon cœur entre ses mains. La voir souffrir m’anéantit. Je ne peux commencer à t’expliquer ce que je ressens pour elle. Comprends juste que je ne laisserai plus personne lui faire du mal. Je ne le pardonnerai jamais. Chaque fois que je la vois souffrir, je perds une partie de mon âme. »

Publicités