La gardienne d'Argalonne

Frédérique Arnould | Un choix douloureux

Illustration : Michel Borderie
244 pages
Format : 14,8 × 21 cm
ISBN papier : 979-10-91549-73-8
ISBN numérique : 979-10-91549-74-5
Prix papier : 15,90 €
Prix numérique : 4,99 €

Résumé:

Grâce à sa connaissance de la guerre et à ses dons de magicienne, Alexia a aidé ses compatriotes à chasser l’armée noire, mais l’enlèvement de Tomas par le prince Grahir a entaché cette belle victoire.

Accompagnée du capitaine William, de Maxi et de trois autres de ses camarades, elle se lance à la recherche de Tomas dans le royaume ennemi, où la place de la femme est inexistante. Horrifiée de voir autant de cruauté et si peu de considération, elle doit tenir sa langue et contenir sa magie pour ne pas faire échouer sa mission. Heureusement, elle fera de belles rencontres qui l’aideront à supporter cette culture si différente de la sienne.

Plongée dans ce monde dont elle ignore tout, elle découvrira ses origines extraordinaires et devra faire des choix douloureux. Arrivera-t-elle à sauver Tomas ? Et Maxi retrouvera-t-il sa place dans le cœur d’Alexia ?

 

L’avis des sorcières:

Je remercie les éditions artalys pour cette découverte.

La guerrière d’Argalone – Tome 1 : Des amours maudites de Frédérique Arnould

C’est quelque temps après la disparition de Thomas que nous retrouvons Alexia et ses camarades.  Dévastée par la perte qu’elle a subit , elle est chamboulée mais n’hésite pas à se joindre à son mentor pour partir à la recherche de l’homme qu’elle aime.  Accompagné de Monsieur Hary,  Kevin, James, Maxi et du petit Liam ils vont devoir affronter des nombreuses épreuves et traverser les frontières pour mener à bien leur mission.  Entre alliés inattendus et liens distendus Alex va être malmenée et devra faire des choix souvent douloureux.

J’ai aimé retrouver Alex qui est un personnage que j’avais beaucoup aimé dans le tome 1.  Par contre ses sentiments et son raisonnement avec Maxi m’ont agacée une bonne partie du livre.  Je n’arrivais pas à comprendre son incapacité à voir les choses.  Je comprends son besoin de réconfort mais quand même ! Sinon sa détermination,  ses pouvoirs qui se sont développés en font un personnage plaisant et plein de charme.

On en apprend un peu plus sur le passé de Monsieur Hary et j’ai aimé ce développement. C’est un personnage intéressant qui a plein de choses à nous apprendre.

On découvre un nouveau peuple les Amazites,  dignes héritières des amazones,  qui ont fuit le joug des hommes de Dorduine

Car c’est en partie derrière ce thème que se déroule l’intrigue de ce tome deux.  La liberté de la femme ou tout du moins son respect. C’est un second volet très féministe.  Parfois il m’a donnée des frissons.  Comment peut-on se comporter comme ça envers les femmes ? Alors oui là c’est un livre mais ne nous voilons pas la face malheureusement de nos jours, dans notre monde, cela arrive trop souvent.  Et comme certains personnages de peur des représailles elles n’osent pas agir attendant que d’autres le fasse.  Ici ces femmes ont de la chance.  Elles ont Alexia.

J’ai apprécié aussi le fait que l’auteure donne une nouvelle chance de se créer une vie à certains personnages qui le méritent.

L’écriture de Frédérique Arnout est toujours aussi agréable.  Elle a créé un monde solide et sa plume nous y promène avec plaisir.

Par contre encore une fois sa fin m’a fait bondir.  Pourquoi être si cruel ??? Heureusement la suite arrive bientôt.

 

Publicités